août
12

La rentrée, un moment propice pour se lancer comme infirmière indépendante ?

Comme pour tous les métiers, septembre est une période propice pour se lancer dans une nouvelle aventure. Après les congés, les affaires reprennent, de nouveaux patients, médecins recherchent des infirmiers indépendants. C’est peut-être l’occasion pour vous de vous lancer à titre complémentaire ou principal ? La période est idéale. un peu avant le grand rush de l’hiver, de quoi poser vos marques, prendre tous les contacts nécessaires et soigner vos premiers patients. Si vous vous décidez, pensez à des formules pour alléger votre future activité d’infirmière indépendante. Rejoignez un groupe existant pour alléger le service 7 jours sur 7 ou prenez contact avec Hygie Consult pour avoir une idée de la tarification en matière de soins infirmiers.  Un gain de temps est toujours au final un gain d’argent !

indépendantinfirmière2

août
07

Ça bouchonne aux urgences !

Toute infirmière qui travaille au service des urgences vous le confirmera : ça bouchonne de plus en plus ! La raison ? Les gens s’y rendent souvent pour des bobos qui pourraient attendre le lendemain voir la consultation chez leur médecin. Alors petit rappel des conséquences sur les « fausses » urgences…

urgences_hopital

Depuis 2007 ; la quote-part personnelle d’un patient qui se rend aux urgences est automatiquement plus élevée pour tout patient qui se rend aux urgences sans y avoir été conduit par le service 100 ou sans attestation de son médecin généraliste. Un supplément de 18,30 euros sera prélevé pour quiconque se rend aux urgences de sa propre initiative (10 euros pour les bénéficiaires de l’intervention majorée).

Les jours fériés et les nuits de week-end sont également susceptibles de coûter plus cher puisque pour ces périodes, les services d’urgence peuvent appliquer des honoraires complémentaires.

Enfin, sachez que depuis peu, des postes de garde de médecine générale sont ouverts pour les grands hôpitaux et permettent donc de faire un tri directement avant admission aux urgences.

Bref, le meilleur conseil en cas de doute est toujours de consulter son médecin généraliste si c’est possible, si pas d’au moins téléphoner aux urgences pour avoir leur avis sur la nécessité de venir ou pas de suite. Pensez toujours qu’un encombrement des urgences met en péril la vie de celles et ceux confrontés à une véritable urgence…

juil
31

Allô ? Les urgences ?

Il est toujours bon de rappeler les numéros des différents services d’urgence et de les noter pour pouvoir les communiquer facilement aux patients ou s’en servir soi-même. S’orienter directement au bon service est doublement important. D’abord, c’est s’assurer de répondre directement à sa demande. Ensuite, c’est éviter d’encombrer inutilement le mauvais service et le rendre bien disponible aux autres.

telephone-urgences

Voici les numéros d’urgence principaux pour la Belgique :

112 – les urgences médicales et le service d’incendie

070 245 245 - le centre anti-poison

101 – la police

0800 32 123 – la prévention suicide

107 – Télé-accueil (en cas de crise sociale, morale, psychologique)

103 – le service écoute-enfants (pour les enfants en souffrance)

116 000 : Child Focus pour signaler une disparition, un enlèvement ou un abus d’enfant.

Vous pouvez appeler aussi de votre GSM même sans abonnement, ces numeros sont toujours disponibles.

N’oubliez pas d’avoir sous la main de quoi renseigner l’adresse, le numéro de téléphone et de décrire le plus clairement possible la raison de votre appel et la situation dans laquelle vous vous trouvez.

juil
28

Happy de Pharrell Williams repris dans les maisons de repos !

Voici la nouvelle grande mode aux États-Unis: reprendre en clips vidéos la chanson à succès de Pharell Williams et prouver au monde qu’on peut être happpy en maison de repos. Lorsque les homes se mettent en scène, ça rend de bonne humeur ! Alors pourquoi ne pas tenter de telles expériences chez nous ? Une façon ludique de bouger, chanter, danser et de voir que l’entente et les sourires existent dans les maisons de repos entre les pensionnaires, les infirmiers et l’ensemble du personnel…

 

Ils réalisent une version de Happy dans une maison de retraite. Vous n’allez pas en revenir par Ohmymag

Et cette chanson a même contaminé le milieu hospitalier… La preuve avec ce Happy to be a nurse !

juil
23

Un numéro spécial de la revue Soins nous évoque les infirmiers au temps de la guerre 14-18

H135_coverLe numéro de juin de la revue française SOINS consacre un superbe dossier aux infirmières de la Grande Guerre. 130 pages de dossier spécial consacré à la guerre 14-18 du point de vue des infirmiers et bénévoles qui œuvrèrent à sauver un maximum de vies dans une guerre qui fit quelque 10 millions de morts ! Le dossier revient sur les conditions de travail durant la guerre mais également sur les évolutions technologiques, thérapeutiques qui ont grandement amélioré la prise en charge des blessés. Un dossier intéressant, en pleine actualité de la commémoration de la guerre 14-18 qui a lieu cette année.

Articles plus anciens «