oct 16

Les infirmières espagnoles et portugaises en renfort chez nous ?

Une enquête du Nursing Times  révèle que ce sont les infirmières d’origine portugaise et espagnole qui ont le plus rejoint les hôpitaux britanniques. Le recrutement de personnel étranger est largement en hausse ces dernières années en Belgique, France, Allemagne au profit des infirmières du Sud. Si on prend le cas espagnol, la cause de cet exil des infirmiers est bien entendu dû à la crise mais également à l’absence de numerus clausus qui rend l’accès aux études d’infirmier fort fréquenté. Nos pays, eux, voient leur nombre d’infirmiers diminuer à cause du manque de motivation des jeunes pour ce type d’études, des charges lourdes liés à la fonction et du vieillissement de la population. Alors, les infirmières parleront-elles toutes portugais ou espagnol demain ?

Happy and Confident doctor

 

oct 08

Bientraitance et qualité de vie de Michel Schmitt

Voici un livre qui traite d’une question de plus en plus débattue au sein des milieux de soins. En se dirigeant, sous la pression des coûts, de l’optimisation de la gestion vers un système visant à la prise en soin rapide, efficace et peu onéreuse, nous allons vers une standardisation qui ne répond pas au point de vue du patient pour qui prime la disponibilité, l’écoute, la chaleur humaine. Cette double situation engendre quantité de quiproquos, de contradictions aussi. Voici un livre qui vous permettra de comprendre les différents points de vue et qui aborde la question des maltraitances, souvent issues de ces problèmes compliqués qui sont une malheureuse réalité de nos établissements. Des problèmes qui ne peuvent être ignorés ou rejetés mais qu’il nous faut combattre en améliorant au possible le système global d’accès aux soins pour tous.

bientraitance

Présentation de l’ouvrage:

Cet ouvrage collectif dresse un panorama complet de la problématique de la bientraitance en milieux de soins. Après avoir situé le contexte historique et idéologique de la bientraitance et défini les notions essentielles (humanisme médical, éthique et sens du soin), juridiques et réglementaires, il donne les clés pour reconnaître une situation de maltraitance et savoir comment réagir.

Bientraitance et maltraitance sont tour à tour décortiquées à travers des témoignages de patients, de proches, et de soignants, des résultats d enquêtes, et des exemples concrets propres à chacune des spécialités abordées (accompagnement en fin de vie, médecine pénitentiaire, cancérologie, imagerie, médecine humanitaire, néonatalogie, infectiologie, prise en charge médicosociale, etc.).

Tous les points de vue sont pris en compte afin de proposer des solutions réalistes qui permettront aux équipes soignantes de retrouver le sens de leur métier et de mettre en place les conditions propices à une véritable qualité de vie au travail.

Bientraitance et qualité de vie

Prévenir les maltraitances pour des soins et une relation d’aide humanistes,

  • Nombre de pages: 352
  • Format (l x h): 170 x 240 mm
  • Langue(s) de publication: Français
  • Marque/Éditeur: Elsevier Masson
  • Date de parution: 09/2013
  • ISBN: 9782294737183

oct 01

Le 21 novembre, un congrès autour de la question de l’évolution de la formation au métier d’infirmier

La formation infirmière est en constante évolution. Durant la dernière décennie, ces développements se sont encore accélérés pour aboutir à la formation Bachelor actuelle. Si cette évolution est saluée par le plus grand nombre, elle n’en représente pas moins un enjeu majeur pour les milieux de soins.  En effet, comment accompagner les étudiants, comment intégrer les nouveaux professionnels, comment actualiser les connaissances des praticiens afin de répondre aux défis d’aujourd’hui – et de demain … ?
Telles sont les questions que le Secrétariat Int
ernational des Infirmières et Infirmiers de l’Espace Francophone (SIDIIEF) vous propose de traiter lors du 2ème séminaire européen, organisé conjointement avec l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, l’Association belge des praticiens de l’art infirmier (acn) et ses partenaires.

Belgique-Sminaire-europeen-nov2013-Affiche3.ashx


Programme de la journée :

09.00  Introduction : Jacques Chapuis, inf. MSc, vice-président du SIDIIEF et Directeur de l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, Lausanne, Suisse

09.05   L’évolution des besoins de la population oblige la formation infirmière à évoluer  Miguel Lardennois, inf. MSc, administrateur belge du SIDIIEF

09.30   Témoignages du milieu clinique (difficultés) Un infirmier et un étudiant

09.45   Passer d’une transmission de savoir au développement de compétences –  Yannick Dubois, inf. MSc, M.A. HE Galilée, Bruxelles, Belgique

10.25   Pause

11.00   La formation de praticien formateur en Suisse –  Claude Moser, inf. MSc, Prof HES, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, Lausanne, Suisse

11.40   Evaluation de la mise en place des 3 cycles universitaires (LMD) en France et impacts sur les terrains de stage. – Christophe Debout, inf. PhD, directeur à l’EHESP, Rennes, FRANCE

12.20   Questions / réponses

12.45   Repas

13.45   Témoignages du milieu clinique (aspects positifs) -  Alexandra Houben, inf. MSc, Infirmière chef, Clinique  St Luc  – Bouge, Belgique + un étudiant

14.00   Accompagner les étudiants en stage: enjeux et défis - Cécile Dury, inf. PhD-candidat ULg, Responsable pédagogique dép. Paramédical  HENALLUX, Namur-Liège-Luxembourg, Belgique

14.30   Les ECOS au service de la formation - Corinne Bay, inf. MSc, M.A. HE Robert Schuman, Libramont, Belgique

14.50  L’EBN au service de la profession – Evelyne d’Hoop, inf. MSc, M.A. HE Léonard de Vinci, Bruxelles, Belgique

15.10  Débat

15.45  Conclusion : « Défi d’une formation infirmière de niveau master » –  Henk Verloo, inf. PhD-candidat à l’IUFRS, Professeur HES, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, Lausanne, Suisse

Date et horaire : 21 novembre 2013, de 9 h à 17 h

Lieu :  Haute École Galilée, rue Royale, 336, Campus Galileo -130 Bruxelles

Coût  (lunch inclus):

  • Membre du SIDIIEF (toutes catégories) : 45 €
  • Non-membre du SIDIIEF : 90 € (possibilité d’affiliation au SIDIIEF incluse)

Informations et inscriptions :

sept 24

Urgences : un service de plus en plus débattu…

« A Gand, l’équipe de jour de la centrale 101/112 (appels urgents destinés à la police) est en grève, a indiqué le syndicaliste Jo Schelstraete (ACOD-CGSP Administrations). La tâche a été reprise par la police fédérale et le service reste donc accessible ». Lu hier dans la Dernière Jeure, cette annonce d’une grève aux urgences de Gand nous fait rebondir sur le sujet. Qu’en est-il du service des Urgences en Belgique ? Y a-t-il un réel problème ? Quels en sont les dangers ?

Mais le problème semble d’ordre général. Ainsi, on lisait dans SudInfo la semaine passée qu’une « petite fille de deux ans est décédée dans les bras de son père alors qu’ils attendaient que l’on s’occupe d’eux aux urgences, à Bedford, en Grande-Bretagne. La petite jumelle souffrait d’une forte fièvre ». On est loin des séries TV où la seule préoccupation semble être l’amour… et où apparaît une image très éloignée de la réalité comme celle-ci où un cas se voit pris en mains par une demi-dizaine de médecins !

URGENCES

Profitons de cet espace dédié aux professionnels de la santé que sont les infirmières pour apporter un témoignage sur le sujet, débattre de cette question qui semble de plus en plsu préoccupante. Alors, faute de moyens ou vrai problème organisationnel, urgences débordées par manque de filtrage en amont ou système inadapté à notre société d’aujourd’hui ? Qu’en pensez vous ?

sept 16

Moi, infirmière en 14-18…

Le prochain documentaire de la RTBF donnera la parole à une infirmière de la Grande Guerre

Vous le savez, nous fêterons l’année prochaine les 100 ans de la guerre 14-18. Certainement la dernière occasion de célébrer la bravoure de nos aïeux, du moins des quelques témoins qui sont encore parmi nous. Cette célébration sera importante et notre métier n’est pas en reste. En temps de guerre, les infirmiers sont au premier plan.

La RTBF est occupée à tourner un documentaire autour de cette Grande Guerre. Quatre personnages y prendront la parole : un soldat, un journaliste, une résistante et… une infirmière ! Voici sur le site de la RTBF quelques images de ce documentaire mettant en avant le travail extraordinaire des infirmières. Ayons une pensée pour tous ceux et celles qui ont été et sont encore, hélas, sur les champs de bataille non pour y donner la mort mais pour y sauver des vies.

Sans-titre-2

Articles plus anciens «

» Articles plus récents