Jan 04

Une excellente année 2016 aux infirmiers !

Une excellente année 2016 aux infirmières et infirmiers de Belgique ! Que les infirmiers indépendants trouvent le courage de se lever tous les matins et apportent le sourire aux patients à domicile; que les infirmiers en maison de repos parsèment de rires les couloirs de leurs pensionnaires et que tous les infirmiers des milieux hospitaliers aient de nombreux moments de joie entre collègues. Santé, bonheur et dynamisme pour tous !

bloginfirmiere

Déc 27

Fraude à l’Inami : de nombreux infirmiers à domicile en colère

La Libre Belgique du 25 décembre publiait la réaction de Jean-Marc, un infirmier indépendant de 40 ans qui n’était pas content de l’affaire de fraude qui a frappé récemment certains infirmiers à domicile. Il rappelle à juste titre que beaucoup d’infirmiers gagnent très bien leur vie sans entrer nullement dans l’illégalité.

infirmierdomicileinami

L’article de La Libre nous présente un infirmier indépendant en congé, chose très rare dans le métier, et présentant un début de lumbago, chose beaucoup moins rare. C’est un fait ! Le métier d’infirmière indépendante est compliqué à plus d’un titre : un travail continu, sans vraiment de temps de repos, sept jours sur sept avec un horaire s’étalant souvent de 5 heures du matin à 12h et de 17h à 20h. Un métier difficile donc et dont le nombre de soins et d’heures prestées expliquent très simplement le salaire élevé. Pour Jean-Marc, cela se situe à 3.000 euros net par mois. Un salaire dont il met de côté un maximum car la probabilité d’exercer ce rythme de travail élevé pour longtemps est peu élevée.

On le voit, Jean-Marc comme la très grande majorité des infirmiers indépendants est un grand bosseur, efficace et courageux. Animé par une vraie passion du métier, le contact facile, l’effort constant, l’idée « de se faire de l’argent sur le dos de l’Inami » est pour lui, comme pour les autres, une absurdité.

Cette réaction rejoint de nombreuses autres entendues autour de nous ces derniers temps, suite à cette affaire qui a terni la bonne réputation des infirmiers indépendants, premiers à se plaindre des agissements de quelques brebis galeuses.

Quant à nous, nous préférons regarder le travail abattu par ces milliers d’infirmiers à domicile qui, chaque jour, prennent soin de leurs patients avec honnêteté et bienveillance. Pour un salaire amplement mérité.

 

Déc 20

1654 postes d’infirmiers vacants en Belgique !

eurostatUn rapport d’Eurostat pointe du doigt le manque de ressources dans les pays européens. Alors que la moyenne européenne en matière d’emplois vacants est de 1,6%, la Belgique caracole en tête avec 2,8%.C’est-à-dire qu’en Belgique il y a des milliers de postes à pourvoir qui ne trouve personne pour les occuper.

Il manque donc chez nous près de 2000 informaticiens, plus de 700 ingénieurs, 400 bouchers mais surtout relevons le manque de 1654 infirmiers !

Le rapport est disponible en ligne en cliquant sur l’image ci-dessus.

 

Déc 16

Des infirmiers à domicile gagnent plus de 200.000 euros par an : suspectés de fraude par l’Inami !

fraudeinfirmiers2La presse révélait hier des chiffres accablants pour quelques infirmiers indépendants dont les revenus annuels dépassent les 200.000 voir les 300.000 euros.

« En 2013, 136 infirmiers à domicile dépassaient 200 000 euros de chiffre d’affaires annuel, selon les chiffres du Service d’évaluation et de contrôle médicaux (SECM) de l’assurance maladie-invalidité (Inami). Un an plus tard, en 2014, ils étaient 187 « dont 39 avec un chiffre d’affaires peu crédible supérieur à 300 000 euros… » , précise La Libre.be

Et le Vif/L’Express de surenchérir : « En 2014, l’Inami a également repéré 187 infirmiers déclarant un chiffre d’affaires dépassant les 200.000 euros annuels. C’est « matériellement impossible », estime un responsable du SECM. »

fraudeinfirmiers

Cette affaire ne touche que quelques infirmiers sur les 25.000 exerçant leur activité à domicile. Mais l’Inami a déjà fortement réagi en proposant de limiter les facturations à un certain plafond, un nombre maximal de prestations remboursables par trimestre.

 

Déc 09

Un robot à l’école des infirmières !

Un reportage à lire et découvrir dans le Journal l’Avenir, l’arrivée sur les bancs de l’école en soins infirmiers d’un robot dénommé Zora.

zorarobot

Rassurez-vous, ce petit robot rigolo n’est pas là pour remplacer les infirmiers, il semble plus voué à l’animation, à faciliter un contact ludique avec les personnes âgées en maison de retraite ou bien sûr avec les enfants en pédiatrie.

Comme le précise l’article : « Le robot est donc là pour assister et pour s’occuper des tâches répétitives, comme simplement lire le journal, dire ce qu’il y a au menu, la température ou même répéter à quelqu’un de boire de l’eau et de prendre ses médicaments. Zora permet en quelque sorte aux aides soignants de se concentrer sur le travail important »

La suite à lire dans l’Avenir

Articles plus anciens «

» Articles plus récents